Migration de CMS

Pour une entreprise qui doit gérer des milliers de pages en ligne, la question aujourd’hui est de rester dans le coup, non pas d’un point de vue marketing, mais dans la structure technique du site de l’entreprise. Le développement des CMS a permis aux responsables de la communication de reprendre la main sur la très nécessaire actualisation continue des informations de l’entreprise en ligne. Mais nous arrivons à présent à un nouvel âge de l’Internet professionnel où les CMS plébiscités d’il y a seulement 4 ou 5 ans sont aujourd’hui dépassés ou abandonnés et où il devient nécessaire de migrer les sites d’une solution à une autre, de la manière la plus efficace, la plus rapide et la moins couteuse possible, que ce soit en temps, en argent ou en énergie, et malgré le poids croissant des données.

Pour illustrer la délicatesse d’un changement de CMS pour un site professionnel, GrizzlyDev vous propose de suivre deux cas d’écoles.

Migration sans casse du site Enviscope.com

Le paywall est l'une des fonctionnalités les plus importante du site Enviscope

Le paywall est l’une des fonctionnalités les plus importantes du site Enviscope

Le site Enviscope.com est un quotidien pure player spécialisé dans les questions économiques et environnementales de la région lyonnaise et qui vit essentiellement de la publicité et des abonnements. Il a été monté initialement sur un CMS propriétaire d’un prestataire de service. Avec le temps et l’évolution des techniques de communication en ligne, le CMS initial ne répondait plus aux besoins du journal et le prestataire de service n’était guère enclin à développer les nouvelles fonctionnalités réclamées par son client. Le client reste toujours libre de changer de crèmerie, mais il ne faut pas perdre de vue qu’il doit le faire sans perdre ses données — à savoir son fonds de commerce — soit plusieurs milliers d’articles et surtout, son référencement, précieux pour un organe de presse en ligne.

Contacté par Enviscope dans l’optique d’une refonte totale et sans douleur, GrizzlyDev a préconisé une migration vers WordPress. WordPress est l’un des CMS les plus populaires actuellement maintenu. Il bénéficie d’une grande plasticité, c’est à dire d’une très grande capacité de personnalisation aux besoins particuliers de chaque utilisateur. WordPress fédère autour de lui une communauté de développeurs et d’utilisateurs très étendue et très active qui le rend particulièrement réactif aux changements technologiques d’Internet. Il est extrêmement modulaire grâce à d’innombrables plugins, des extensions que l’on installe en un clic et qui élargissent considérablement les fonctionnalités d’origine du CMS.

Un cahier des charges précis

GrizzlyDev s’est engagé sur les critères suivants :

  1. Récupération de toutes les données du site initial.
  2. Préserver le référencement des articles
  3. Conserver les accès des abonnés
  4. Convertir les fonctionnalités spécifiques du site, comme son paywall
  5. Assurer la sécurité des données
  6. Permettre l’évolution facile du site dans le futur.

1. Pour rapatrier les milliers d’articles du site, GrizzlyDev a commencé par s’appuyer sur la collaboration du prestataire initial, le seul a pouvoir exporter en flat text l’intégralité de la base de données MySQL du site.

Finalement, nous aurions pu tout récupérer en aspirant directement le site, mais la question importante est toujours le format des champs des tables de la base de données.

Conserver les fonctionnalités d'abonnement existantes

Conserver les fonctionnalités d’abonnement existantes

Une simple API permet ensuite en théorie de réinjecter les données dans WordPress nouvellement déployé. Dans les faits, il faut généralement réécrire une partie du script pour s’assurer de la concordance des différents champs de la base de données et de la compatibilité de l’encodage. De surcroit, une erreur lors de l’exportation des données peut bloquer tout le processus. Sans compter une possible mauvaise volonté du prestataire initial.

2. L’adressage : étape cruciale pour un journal en ligne

Le problème, c’est que les URL du site d’origine ne sont pas toujours optimisées pour le référencement. WordPress permet de personnaliser la gestion automatique des URL, afin de les rendre les plus lisibles possible pour les moteurs de recherche. Mais il ne faut pas perdre le référencement des anciennes adresses. C’est là que nous devons créer un script qui renvoie les visiteurs qui arrivent à partir d’une ancienne adresse vers la nouvelle adresse optimisée.

3. Les accès abonnés

Là aussi, si l’importation des données à plat n’avait pas fonctionné, il aurait fallu solliciter tous les abonnés pour qu’ils recréent leur mot de passe. Mais tout s’est très bien passé de ce côté-là.

4. Les fonctionnalités spécifiques du site

Si WordPress permet de jongler avec une grande variété de plugins qui couvrent le spectre de la plupart des fonctionnalités désirées pour un site web, il arrive cependant qu’il faille développer des solutions sur mesure.

Une application intéressante : l'agenda à suggestions

Une application intéressante : l’agenda à suggestions

L’avantage avec WordPress, c’est que nous pouvons travailler sur des thèmes enfants, c’est à dire des sous-thèmes dont nous pouvons personnaliser le code à loisir, sans perdre les modifications effectuées lors d’une mise à jour automatique du thème parent. Ainsi, nous conjuguons la facilité de personnalisation avec l’avantage des nombreuses mises à jour et évolutions du CMS. Nous avons ainsi pu travailler sur les modules de paywall, d’abonnement ou ajouter des fonctionnalités développées dans la version précédente, mais qui n’existe pas encore sous WordPress, comme l’agenda avec la possibilité pour les lecteurs d’y ajouter des suggestions.

5. Assurer la sécurité des données

L’avantage annexe — mais néanmoins important — de travailler avec nous, c’est de bénéficier de nos solutions d’hébergement dédié et de tous les avantages afférents : redimensionnement des ressources en fonction des besoins, maintenance à distance facilitée, sauvegarde incrémentielle de l’ensemble du site et des médias qui y sont rattachés sur 14 jours par défaut, restauration et remise en ligne rapides en cas de problème.

6. Sécurisation des évolutions futures

L’un des privilèges les plus intéressants en travaillant avec nous, c’est de bénéficier d’un environnement de développement pour toutes les mises à jour. Il arrive que lors d’une mise à jour importante, le CMS n’est plus compatible avec l’une des fonctionnalités qui y sont implémentées. À ce moment-là, le site crashe complètement, d’où une perte d’exploitation, même si la restauration à l’état initial peut se faire dans un délai raisonnable.

Chez GrizzlyDev, nous testons toutes les mises à jour sur des serveurs virtuels avant de les appliquer à notre site en production. Autrement dit, nous détectons les problèmes avant qu’ils n’arrivent. Vous avez ainsi la garantie que toutes les mises à jour de votre site auront été testées et approuvées avant d’être en ligne, ce qui vous assure une disponibilité et une tranquillité d’esprit maximum.

Récupérer un site en cours d’exploitation : le cas des Nouvelles News

Un autre site de presse avec une fonctionnalité de paywall

Un autre site de presse avec une fonctionnalité de paywall

Pour rester dans les problématiques des sites d’informations, citons aussi le cas des Nouvelles News, pure player dédié à la parité de l’information.

Il s’agit là d’un site tournant déjà fort bien sous un CMS connu sur le marché : Joomla. Cette fois-ci, il ne s’agissait pas de changer de CMS, mais d’aider à la migration du site vers une nouvelle version du même CMS.

Avec le temps, le Joomla utilisé par les Nouvelles News avait accueilli des modifications de son code et le webmaster initial n’était plus en poste. Ce cas de figure se rencontre hélas assez souvent dans la vie des sites tournant sous CMS. Vu le degré de personnalisation du CMS et le fait que le changement de version apportait des modifications majeures, il était difficile pour l’équipe de journalistes en place de tenter leur chance sans savoir à l’avance si le site allait résister à la mise à jour.

Notre travail a consisté à assurer une transition sans interruption de service et tout en maintenant les fonctionnalités propres à ce site de presse, comme, de nouveau, son paywall. Nous nous sommes assurés en amont que le site pouvait passer vers la nouvelle version de son CMS sans perdre ses fonctionnalités et aucun risque quant à la structure de l’information ou à l’intégrité des milliers d’articles et de commentaires postés par les visiteurs et les abonnés.

Nous nous chargeons actuellement de la maintenance simple de Joomla en production, mais il est envisagé par la direction du journal de procéder à une migration de tout le site sous WordPress dont le back-office est plus abordable pour les différents journalistes de la plateforme.

 

2017-03-06T15:36:32+00:00 05 février 2015|Actualités, CMS, Joomla, Migration de données, Web|